Superbe roman sur une famille dans laquelle on découvre un terrible secret.

Le narrateur Benjamin est bouleversé par la disparition de sa sœur Summer. Est-elle morte ou a-t-elle tout simplement disparu?

Le Lac Léman sert de toile de fond à cette histoire, il est très bien décrit, c'est  un personnage du livre.

Un roman à découvrir.

Réserver Bibliothèque Support Section Situation Date retour Code barre Utilisation
Réserver
Le ThouLivreAdulteEn rayon31744700871prêt normal

«Lina n’était jamais vraiment là. Tout se passait dans son regard. J’en connaissais les nuances, les reflets, les défaites. Une ombre passait dans ses yeux, une ombre dure qui fanait son visage. Elle était là mais elle était loin. Je ne comprenais pas ces sautes d’humeur, ces sautes d’amour.»
Un dimanche de décembre, une femme livre à ses trois fils le secret qui l’étouffe. En révélant une souffrance insoupçonnée, cette mère niée par les siens depuis l’adolescence se révèle dans toute son humanité et son obstination à vivre libre, bien qu’à jamais blessée.
Une trentaine d’années après Rochelle, Éric Fottorino apporte la pièce manquante de sa quête identitaire. À travers le portrait solaire et douloureux d’une mère inconnue, l’auteur de Korsakov et de L’homme qui m’aimait tout bas donne ici le plus personnel de ses romans

Je suis romancier.

J'invente des histoires. Des intrigues.
Des personnages. Et, j'espère, une langue.
Pour dire et questionner le monde, l'humain.

Il m'est arrivé une mésaventure, devenue une tuile pour le romancier qui partage ma vie : je me suis trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment; donc lui aussi.

Erwan Larher écrit à la main, ce qui lui laisse peu de temps pour faire autre chose de sa vie.